12 au 21/07/2015 le tour du massif des écrins en 10 jours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

12 au 21/07/2015 le tour du massif des écrins en 10 jours

Message  Jean-Marie le Lun 1 Juin - 19:39

Après un très beau 1er voyage en Ligurie qui m'a convaincu d'encore plus rouler dans d'autres contrées, un nouveau vélo plus adapté à ce genre de périple, la suite logique ...  le tour du massif des Ecrins.

Ce circuit qualifié en V3 (le plus dur, la Ligurie était un V2) en 10 jours pour le tour complet, ou scindé en deux (plus raisonnable), je me suis inscrit pour la 1ère partie


Dernière édition par Jean-Marie le Sam 25 Juil - 15:03, édité 1 fois
avatar
Jean-Marie

Messages : 1514
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 50
Localisation : Tubize

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 au 21/07/2015 le tour du massif des écrins en 10 jours

Message  francis dh le Mar 2 Juin - 20:19

c'est un très beau projet , mais je crains ne pas être à la hauteur physiquement , je te souhaite bon amusement mais sois prudent dans les descentes , au plaisir.
avatar
francis dh

Messages : 335
Date d'inscription : 11/12/2012
Age : 59
Localisation : Braine le Comte 7090

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 au 21/07/2015 le tour du massif des écrins en 10 jours

Message  philippe nivelles le Mer 15 Juil - 21:55

Comme vous aurez peut-être pu déjà le lire dans le compte-rendu de l'avant-dernière journée de ce périple (voir sur le forum des Mailllons Libres), Jean-Marie s'est fait une santé et nous a donc annoncé qu'il "rempilait" pour le "Grand Chelem" c'est-à-dire enchaîner la seconde moitié du Tour des Ecrins  pardon

Félicitations à lui pour ce regain d'énergie et bien sûr que nous n'allons pas lâcher l'affaire et que nous suivrons ces 6 prochains jours avec autant d'intérêt que nous l'avons fait depuis le début du week-end dernier cool

Allez Jean-Marie, "Go Go Go" les Maillons sont derrière toi félicitation félicitation 3 félicitation
avatar
philippe nivelles

Messages : 304
Date d'inscription : 29/12/2009
Age : 60
Localisation : NIVELLES

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 au 21/07/2015 le tour du massif des écrins en 10 jours

Message  Fred The Red le Mar 21 Juil - 18:16

Jean-Marie a écrit:Salut à tous,
bon, finalement, mon périple à duré 10 jours, au lieu des 5 prévus.
Vu les problèmes de connexion, je n'ai mis qu'un résumé que sur le site de nos amis des maillons libres : lien voyage tour des ecrins

Ferai un résumé avec photos prochainement. A dimanche prochain
JM

Tu pourrais prendre Philippe en remorque dimanche ? Histoire que nous soyons rentrés avant midi sourire .
avatar
Fred The Red

Messages : 1669
Date d'inscription : 24/01/2010
Age : 44
Localisation : Ecaussinnes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 au 21/07/2015 le tour du massif des écrins en 10 jours

Message  o-side le Mer 22 Juil - 3:38

félicitation 2 jm
avatar
o-side

Messages : 1275
Date d'inscription : 30/12/2009
Age : 48
Localisation : ecausinnes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 au 21/07/2015 le tour du massif des écrins en 10 jours

Message  Jean-Marie le Sam 25 Juil - 13:42

J -2
Arrivé un peu pus tard que prévu à l'hôtel hier soir à Auris en Oisans, au pied des pistes. Et donc petit tour prudent sur un single forestier : 9KM, 300 M dénivelé, pour une heure de selle. Prudent, car si tous les chemins mènent à Rome, ici les paysages changent à chaque virage, et pas facile à se repérer. C'est bien de descendre, après faut remonter, et ça monte ...

Photo du village, l'hotel au centre


Vue de la chambre, le soir






J-1
Ce samedi matin, le remonte pente est ouvert, = 300 M de gagné, et on me propose plusieurs pistes de descentes. Whaouw : j'ai fait : 2 vertes, 2 bleues et une rouge. 10' de montée, et ensuite descente. Seul peu rocailleux, la rouge propose une forte pente avec des virages serrés. Vraiment très bien, et très bien conseillé. Bilan 18 KM, 1579 M de descente, une centaine max en montée.

Sur le remonte pente : accrochez le vélo et sauter sur le siège. Heureusement qq en haut pour aider et enlever le vélo


Vue d'en haut, avec à droite la fin des pistes de descentes et au centre le village




Après midi, petit circuit facile qui fait le tour de la "montagne de l'homme". Presque tout plat qu'ils disaient. Pas facile de se repérer,  et à mi chemin, grosse descente (=  monter après) , ou grosse montée. : je l'ai monté ...  Erreur. Au lieu de terminer le tour, je suis monté tout en haut, soit 2176 M altitude par un petite chemin de randonneur. Du croisement, en 3.2 km, gagné 600 M  affraid , tout en poussée, évidemment. Superbe vue sur les environs.  Et après le même type de chemin en descente, les freins ont chauffés vu la pente. Je termine avec 15.5 km, 875 M de montée et un peu plus en descente , 1115 M car j'ai fait  une dernière fois le remonte pente, et profité de remercier les deux filles, en haut et en bas, pour leurs conseils. Vraiment des pros, et d'une gentillesse.  


J1/ Le Bourg d'Oisans - Col de Sarenne
Accueil au Bourg d'Oisans, au bord de la Romanche. Haut lieu des sports "outdoor", la capitale de l'Oisans jouit d'une position
privilégiée pour qui aime la montagne, ce qui est notre cas ! Nous commençons ce Tour des Ecrins, acte 1, par un échauffement au
bord du tempétueux torrent, la Romanche (qui prend sa source au coeur des Ecrins), par une piste puis par un sentier. Nous prenons
de l'altitude au dessus du lac du Verney, avec quelques courts passages sur route goudronnée. L'essentiel de l'ascension se fait tout
de même sur des pistes. Passage au Mont Frais (1700m), sur la station de Vaujany, et entrée dans un univers "montagne", marqué
par une végétation basse qui peine à se développer en seulement 4 mois sans neige...Quelques lacs de montagne, entre lesquels
nous roulons, ajoutent la touche de bleu nuit au décor. Descente sur l'Alpe d'Huez, pendant laquelle nous pouvons jouer avec la piste
permanente dédiée aux VTT, avant d'attaquer une toute petite route en balcon à profil montant jusqu'au col de Sarenne. Nous
sommes à 2000m d'altitude ! Ici s'arrête notre première journée, face à la barre rocheuse de la Meije qui flirte avec les 4000 mètres.
Distance parcourue : env. 45 km / Dénivelée positive : 1600 m.


Nous sommes 12 dont 2 femmes + le guide.
Niveau très relevé, suis quasiment toujours dernier. Souffre bcp de la chaleur, et souffle très cours.
Parcours exactement comme repris dans le programme.
Pour résumer, départ au pied de l'Alpe d'Huez, on monte 500 m au dessus du site, on redescend sur le site, et on remonte sur le col de Sarenne ou on dort.
A Vaujany, 2 options nous ont été proposée.  Soit une montée piste de ski bleu, 500 dénivelé sur 5km en plein soleil, soit le téléphérique. Le choix a été  vite fait, pour moi et 5 autres.    
Termine avec 35 km et entre 1500 et 2000 de dénivelé.  Vues superbes.

Vues d en haut




Dernières consignes de prudence avant la plongée sur l'Alpe d'Huez, piste de descente utilisée par la mégavalanche



J2/ Col de Sarenne - Col du Lautaret
Réveil "planant" dans cet environnement de montagne, puis nous avalons un bon petit déjeuner avant de remonter sur nos vélos.
Merveilleuse journée qui nous attend, car le plateau d'Emparis en est le plat principal ! La journée commence par une descente, avant
de se lancer sur une piste qui nous propulse jusqu'au col Saint Georges, à 2245 m d'altitude. De là, superbe portion à découvert
jusqu'au col du Souchet à 2365 m, au coeur des alpages fleuris du plateau d'Emparis. En levant la tête, ce sont les glaciers des Ecrins
qui apparaissent, et qui embellissent encore les lieux...Le sentier sur lequel nous roulons est un sentier de montagne relativement
exigeant, mais se termine par une très belle descente sur monotrace, directement sur le petit village du Chazelet. Remontée sur toute
petite route puis sur piste, avant d'attaquer une portion sur sentier qui alterne avec des petits poussages. Nous remontons ensuite le
torrent du Lautaret en direction du col du même nom, que nous rejoignons pour y passer la nuit (ou bien légèrement plus bas, de
l'autre côté du col).
Distance parcourue : env. 55 km / Dénivelée positive : 1700 m


Depart du col de sarenne,2000m, et plongeon par un single costaud dans la vallee jusqu'au village de la garde, -800 m en qq km. Ensuite remontee sur le plateau d'emparis par un sentier plus large, moins technique mais en plein soleil, altitude a 2365 m. On a dejeuner sur le bord d'un petit lac. Vues superbes sur les glaciers. Ensuite on redescend par une trace,  en fait une grosse orniere, sur des km. Et 1ere gamelle, sans gravité.  Et puis on remonte et on fait les 5 derniers kmpar la route pour atteindre le sommet du col de lautaret. 5% de moyenne, assez facile. Nouvelle plongee dans la vallee , par une piste dediee au vtt, jusqu'au gite. On termine, creve et cuit, avec 53 km, + 2142 et - 2476m. Gros soucis de cervicale pour un membre, et donc reste avec lui et son epouse. Moins de pression pour moi, vu que je ne suis plus dernier. Pour le reste,  tres bon guide, et tres bon groupe.  Ambiance du tonnerre.

Vue du col de Sarenne, et du groupe



Première descente de la journée, en fait plongée en fond de vallée


et remontée sur le plateau d'Emparis



trace en ornière, une seconde de distraction , et ma seule gamelle du voyage



J3/ Col du Lautaret - Briançon
Bienvenue en Briançonnais ! Nous voici officiellement passés dans les Alpes du Sud...Réveil tonique par un petit portage pour
s'extraire de la vallée de la Guisane et rejoindre l'un des plus beaux sentiers du secteur : le chemin du Roy. Filant sur les contreforts
du massif des Rochilles, dont le sommet emblématique est le Mont Thabor, notre sentier nous donne un peu de fil à retordre, mais il
reste de toute beauté. D'un profil en montagnes russes, il nous permet globalement de prendre de l'altitude, surtout que nous
avançons dans le sens de la vallée descendante. Au final, nous atteignons le col du Granon, à 2400m d'altitude. Nous nous lançons
alors dans une portion de single tracks dont nous nous souviendrons longtemps ! Chicanes, virages relevés, épingles, le rêve ! Au loin,
les cimes du Queyras montrent le bout de leur nez. Nous quittons, pour un temps, l'étage montagnard à la végétation pelée pour
entrer dans la forêt de conifères. Passage à la croix de Toulouse qui surplombe la cité Vauban de Briançon, et descente mythique sur
la "ville station", qui vit au rythme de la montagne, été comme hiver. Nuit à Briançon.
Distance parcourue : env. 40 km / Dénivelée positive : 1650 m


vu la chaleur, annonce d'un programme légèrement écourté. Bof bof. Départ par 7 km le long d'un ruisseau jusque Monetiers les bains.et puis on remonte, .... + 1300 m par un single. Explose après 300 d'ascension.  Je dégoulinais de partout. Bref bcp marche ensuite, heureusement pas le seul, et tjrs bon dernier, car notre blesse et son epouse on fait l'impasse et directement le gite suivant. Très belles vues, dans les herbes, les fleurs, les arbres, et tres vite paysage alpin = plus rien pour se protéger du soleil. Mangé a 13h00, on bord de l'explosion,  plus rien dans jambes. Ensuite directement reparti, vu que pas d'ombre. Arrivée au col du Granon, les 3 derniers km par la route. Altitude 2404 m. Boisson fraiche, et repos bien mérite a l'ombre.  Ensuite plongeon sur Briançon, -1100 en 7 km, par un single très technique, et gros devers. Pied a terre a chaque épingle,  mais pour le reste faisable pour moi en étant hyper prudent. Gros merci a ma selle télescopique. On termine avec 40 km, +1486 et -1840 m. Départ 9h15, arrivée a 17h. Cela donne une idée de la cadence. Bref très très beau, mais que c'est dur et qu'il fait chaud.

Vue du Granon


et des dévers



J4/ Briançon - Freissinières
Nous quittons Briançon en suivant la Durance, mais en lâchons rapidement le lit pour s'extraire de la vallée. Entre Ecrins et Queyras,
les paysages s'ouvrent pourtant nettement lorsque l'on regarde vers le sud. Montée sur piste forestière sur 650m de dénivelé, avant
de rouler sur un portion presque à plat pour récupérer. Nous sommes en balcon au dessus de la Durance quittée il y a peu. Nous le
remarquerons vite, l'architecture des maisons a changé : les pentes des toits sont moins fortes, les couvertures en bac acier
(typiques des hameaux de montagne des Alpes du Nord) sont remplacées par des tuiles, dont certaines déjà empruntées au style
provençal. Nous traversons la vallée de la Gyronde, dont les eaux claires et froides proviennent des glaciers des Ecrins (glacier Blanc,
glacier noir). Au bout de cette vallée, la barre des Ecrins semble toucher les étoiles à plus de 4100 m. Nouvelle portion montante pour
rejoindre la station de Puy Saint Vincent, et hop ! Nous baissons la selle, reculons nos fesses, et c'est parti pour une mémorable
descente sur single au dessus de l'Argentière la Bessée. Allez, un dernier effort nous permet d'attendre notre gîte pour le soir, dans le
hameau de Freissinières dans une petite vallée étroite.
Distance parcourue : env. 55 km / Dénivelée positive : 2250 m


Circuit jamais effectue, et donc le guide, excellent, nous annonce 2 cotes au lieu de 3, trop dur, trop long et trop chaud. Apres avoir regardé le feu d'artifice au célèbre fort, et donc après une courte nuit, départ cool de 7 km. Ensuite, la 1ere cote, plus de 800 m dénivelé, la descente identique, a nouveau 800 de cote, et une dernière descente. Paysage toujours aussi beau. 52 km, 2060 en plus et 2000 en moins.
La mauvaise nouvelle, le blessé au cervicale abandonne, et donc son épouse aussi. Et un troisième blesse au genou, cause inconnue mais l'empêche de continuer. La bonne nouvelle, je respire mieux, je supporte mieux la chaleur, et des places se libèrent et .... je continue les 10 jours, soit le tour complet au lieu d'un demi. Je gère les efforts, et termine toujours en forme. Et donc go pour les 6 jours qui restent.



La photo ne donne pas , mais grosse pente nécessitant un portage, et il y en a eu 2 à 3 par jours ...



J5/ Freissinières - Embrun
Nous n'aurons ce matin que quelques tours de roues de "chauffe", et en descente en plus, avant de sauter par dessus une nouvelle
vallée étroite dont les eaux partent des glaciers des Ecrins pour rejoindre la Durance. L'humidité et l'ombre des fonds de vallée aura
tôt fait de nous réveiller pour de bon ! Et c'est reparti, nous reprenons de l'altitude en direction du sud, inlassablement. Aujourd'hui,
nous visons de dormir à Embrun, qui constitue la fin du premier acte du tour intégral des Ecrins ! Montée sur une piste forestière,
suivie d'un passage rapide sur single pour ne pas oublier pourquoi nous sommes là ! Entre sous bois et "prés à vaches", nous
avançons sur un tracé qui n'est pas technique, traversant quelques hameaux perdus...Superbe descente ludique sur le hameau de
Pinfol puis sur les hauteurs de St Clément sur Durance, avant de longer, toujours sur un sentier étroit, un ancien canal. Depuis
Chateauroux les Alpes, montée sur piste avant de nous lancer dans un dernier élan de lucidité, sur un enchaînement de virages
ludiques et d'épingles. Dernier coup de frein, nous voici à Embrun, au bord du lac de Serre Ponçon, où nous grimpons dans une
navette pour revenir au Bourg d'Oisans (environ 2h de route).
Distance parcourue : env. 55 km / Dénivelée positive : 1700 m


Départ matinal , 8h,pour éviter au max la chaleur. Et directement +500 m, suivi d'une descente en single rocailleux et bien technique 500 m dénivelé. Hyper prudent vu les devers, impressionnant pour moi. Apres 3h, 15 km de fait. Toujours des vues magnifiques, ensuite plus vallonné, de 200 en 200 m de dénivelé + et -. On évite la dernière cote de 800 m vu la chaleur, elle sera faite demain car la descente est top, il paraît.
Termine avec 42 km, 1250 de + et 1600 en moins, arrivee a embrun. Jolie ville, et beau plan d'eau où on s'est baigné ce soir.
Hormis une chaussure cassée hier lors d'un portage, et heureusement que j'ai une paire de réserve, tout va bien






Vue de la chambre d'Hotel, sous le toit = chaud, sur la place = bruit ...



J6/ Embrun - Les Gourniers (Reallon)
Cette étape est un peu particulière, car relativement courte. Elle est conçue à la grosse demie journée pour nous permettre de
récupérer un peu (il en reste encore pas mal à rouler !), mais aussi aux nouveaux arrivants (ceux qui auront choisi de ne faire que
l'acte 2) de rejoindre Embrun. En début d'après midi, nous reprenons sur quelques courtes encablures l'itinéraire de la veille dans
l'autre sens. Rapidement, nous reprenons le cours de notre tour des Ecrins. Une route forestière bien agréable nous sert de rampe
de lancement pour rejoindre des altitudes plus élevées, à partir desquelles la vue sur la grande étendue du lac de Serre Ponçon est
superbe. Entre portions de sentier et pistes, nous traçons un itinéraire à saute mouton entre les vallées, creusées par de puissants
torrents descendus des sommets sud des Ecrins. Nous atteignons le petit village de Réallon, non loin duquel nous retrouvons notre
gîte pour le soir.
Distance parcourue : env. 30 km / Dénivelée positive : 1400 m


Avec de la chance, je peux donc poursuivre le périple. En fait, je prends la place de Bernadette, l'épouse de Christian qui est arrivé hors forme, et une chute na pas arrangé les choses. Et ca arrange tout le monde, l'organisateur et l'épouse qui va récupérer ce que je vais payer, l'assurance intervenant pour l'homme.
Nous avons aussi accueilli les 2 nouveaux arrivants, dont un qui devait me remplacer. Notre guide, malgré le fait que je sois constamment en arrière, a estimé que j'avais le niveau pour continuer. Je gere, je gère. Et je gère encore. Pour résumer, je bois, je mange, creme solaire, je bois, je mange... bcp plus que les autres. Et ca fait bien rigoler.

bref, depart ce matin, et on commence par la boucle pas faite hier. Apres avoir réparer une fuite après ... 200m de Jonathan, 800 m de montée. Galère des le début, bcp du pousser. Suivi de la belle descente technique. 4 chutes dans le groupe, heureusement sans gravite. Dont une du nouveau venu. Il a mi son pied dans un devers, et a fait deux cumulets sur des roches, son velo 20 m plus bas. La photo suivra, vu plus de peur que de mal. Portage de 1/2 heures, ensuite parcours plus roulant, en fait galère pour moi. Suis arrivé sans force. Fini avec 40 km, 2200 + et 1800 -. On verra demain.

les paysages toujours aussi beau. Lacs, cascades, montagnes, ... Superbe gite, dans un superbe environnement. N'hésitez pas a regarder sur Google les noms des villages et autres.

La photo de la récupération du vélo


Vue du Lac d'Embrun, et ça continue à monter




J7/ Les Gourniers (Réallon) - Pont du Fossé
Nous quittons notre petit hameau perdu par une petite route en montée douce, pour chauffer nos muscles. La première partie de
cette journée consiste à monter à la station de Réallon, petite station familiale. Quelques portions de single viennent agrémenter
cette matinée de grimpette. La forêt s'efface, laissant place à la vue superbe sur le lac de Serre Ponçon et les sommets qui
l'entourent. Les petites cloches des chèvres s'occupent d'apporter la touche musicale, indispensable à tout bon spectacle ! Le
tintement nous apaise, et nous apprenons à imaginer le mouvement du troupeau simplement en écoutant le rythme des
cloches...Nous sommes en zone périphérique du Parc National des Ecrins. Nous roulons à présent sur le plateau d'Ancelle, avant de
plonger vers le petit village de Pont du Fossé, au bord du Drac.
Distance parcourue : env. 50 km / Dénivelée positive : 1300 m


Hier,  terminé épuisé.  Tres beau gite, bien mangé et une bonne nuit,  et ce matin de nouveau le moral.
Comme le dit le programme, route en montée douce. Encore un gros mensonge. On monte a la station.... 300 m de route et 1700 de chemin. En 2 km, monte de 224 m. Autant dire que mon moral et forces s'étaient envolés de concert.  Après 10 km, une boucle facultative de 2km, grosse montée et portage, et descente très technique en lacet.  Je fais l'impasse.  On se retrouve au niveau d'un point de vue,  vue superbe et gigantesque  lac de serre poncon. Ensuite plutôt vallonné,  et enfin la bonne nouvelle car étape plus courte que prévue. Une dernière montée de 300 m et plongeon sur  la station de pont du fosse. On termine avec 36 km + 1221 et - 1354m. Au gîte a 16h pour une bonne douche et repos.
Enfin un peu moins chaud au matin, et que 35 l'après midi.

A coté du gite, une vasque, dans laquelle certains sautent


Et des taons et des mouches quand on traverse des prairies où des vaches, moutons ou autres sont passés.  Une mouche , tu chasses, deux mouches tu jures, milles mouches ... tu ne fais plus rien ...


Le lac de Serre Poncon



J8/ Pont du Fossé - Saint Jacques en Valgaudemar
Nous quittons de bon matin la vallée du Drac. Le Drac, qui a pris sa source non loin en amont, n'est alors qu'un torrent, et pas encore
le mastodonte qui effraie tant Grenoble : en effet, plusieurs scénarios de grande crue du Drac menacent l'agglomération dauphinoise.
Après avoir grimpé un peu, notre itinéraire se fait plus joueur, à mesure que nous nous rapprochons de Chaillol. Une piste, puis un
court portage (moins de 10 minutes) nous propulse vers un sentier très très ludique où nous pourrons lâcher les freins ! Nous
traversons la petite station de Chaillol, en plein Champsaur, par les hauteurs. Le Vieux Chaillol (3163 m) est le maître des lieux. Partie
mythique de monotrace rapide et joueur pour quitter Chaillol, avant de poser nos roues non loin du petit lac de Barbeyroux pour une
petite pause contemplative. Après une première grosse partie de journée très ludique, place au roulant par un itinéraire bucolique à
travers champs, prés et hameaux typiques des Pré Alpes du Sud, jusqu'à plonger dans le Valgaudemar pour y passer la nuit.
Distance parcourue : env. 40 km / Dénivelée positive : 1500 m.


Hier,pas eu le gite prévu, et dormi a ancellle. Apres le gros orage de hier soir, a nouveau très beau temps, autour des 30 degrés. Très beau gite/mangé/dormi. Et donc ce matin repris la route, en passant par pont fosse, ou on devait dormir. 14km, 150m dénivelé,  terrain comme chez nous,  bois de la houssière en plus rocailleux, bon échauffement. Ce qui m'a permis de faire qq photos individuelles en roulant. Ensuite cote de 300 m dénivelé,  descente,  remonté....et donc tout autre paysage moins alpin depuis 2 jours,  mais toujours aussi beau, et hélas aussi dur. De nouveau gros  coup de pompe sur la fin, avec 2 gros portages 1/2h chacun, et après profil descendant qui ma heureusement aidé.  Termine avec 47 km, 1499 en + et 1938 en -. Gros orage au soir, qui rafraichi un peu l'aire.
Demain tres grosse etape, a nouveau alpin, avec une cote de 1100 m qui arrive a notre dame de salette, tres connu des pèlerins. 60 km prévu, 2200 +. Nous allons quand même éviter une cote, vu la fatigue générale.
comme le dit notre guide, ça va piquer demain.

Photo de notre guide : carte et gps en main, conseils, soigneur, mécano  : un vrai pro hyper sympa


encore une belle descente bien technique


Rencontré bcp de sources pour remplir les Camelback, important vu la chaleur rencontrée, et parfois l'occasion de déconner ...




J9/ Saint Jacques en Valgaudemar - Entraigues
Grosse étape aujourd'hui ! L'un des deux plus grosses de ce tour...Alors, nous ne rechignons pas ce matin à prendre un bon petit
déjeuner, nous aurons besoin de forces jusqu'à la fin de la journée. Nous traversons le Valgaudemar, grimpons de l'autre côté (rive
droite), et commençons à poser nos roues sur des paysages qui ressemblent plus aux Alpes du Nord...nous quittons progressivement
les Alpes du Sud pour le Dauphiné. Le Drac, déjà plus vigoureux que dans le Champsaur, s'ouvre pour former le lac du Sautet. Nous
descendons au bord du lac, et le longeons par un single exigeant sur lequel il faudra un peu batailler. Mais cela fait partie de notre jeu
préféré ! Peu avant Corps, nous sommes à moins de 800 m d'altitude. Nous nous lançons dans la difficulté du jour : l'ascension jusque
Notre Dame de la Salette, haut lieu de pèlerinage, dont le sanctuaire se trouve perché à 1760m, soit près de 1000m au dessus du lac
du Sautet. La Vierge Marie, apparue en 1846 à deux enfants en ces lieux, ne nous sera pas d'une grande aide dans cette ascension,
mais nous récompensera très largement par une vue magique, à l'arrivée ! Le sanctuaire est disposé sur un petit replat, entouré de
sommets dépassant les 2000m. Notre journée n'est pas tout à fait finie, il nous reste quelques dizaines de mètres de dénivelé à
grimper pour basculer de l'autre côté de la montagne, par une descente technique pendant laquelle il faudra garder toute sa lucidité
! Nuit dans le haut Valbonnais, non loin d'Entraigues.
Distance parcourue : env. 60 km / Dénivelée positive : 2200 m.


Très grosse journée. IL faudra gérer. Apres 15 km d'échauffement, sur un très beau single joueur comme ils disent, et vue sur le lac du Sautet, déjà 500 m de dénivelé, on attaque la montée de Aspres à 800 M jusque notre dame de la Salette à 1760. Dur, très dur, bcp de poussée. Ensuite encore un peu monter jusque 1836 pour basculer. Ensuite superbe descente de 1000 m d'altitude, dont les 500 premiers mètres tous à pied, car a bord de falaise. Très impressionnant, et dangereux, et restera un beau souvenir. Ensuite technique, mais roulant jusque Entraigues, à 800 M. Journée pas terminée, car le logis est à Valsenestre, 15 km et 400 m à remonter. La moitié par un single le long d'un petit canal, l'autre moitié par la route, un long faux plat de +- 3%. J'ai refusé d'être tracté, par fierté personnelle, mais autant dire que j'étais mort de chez mort en arrivant en arrivant. on termine avec 51.5 km, + 2154 et - 1842 M. Pas de tel, pas d'internet , pas de TV : au bout du monde, et toujours aussi beau .

Peu après le départ, vue sur le chateau de St Firmin  et les Alpes au fond


Le lac du Sautet


On vient d'en bas, et on est pas encore en haut ...


Au Sanctuaire. Encore quelques dizaines de mètres de dénivelé, et on bascule de l'autre côté


Enfin le sommet, et en route pour la descente, dont une partie très dangereuse vu la falaise (= à pieds) et très belle avec des petits tunnels



J10/ Entraigues - Le Bourg d'Oisans
Nous y voici presque...dernier jour de ce tour intégral des Ecrins ! En milieu ou fin d'après midi, à notre arrivée, ce ne sera pas sans
une petite émotion que nous raccrocherons nos montures pour de bon...Nous remontons la Malsanne en direction du col d'Ornon, la
dernière difficulté de ce périple. La vallée est de toute beauté : rive droite, de grande faces dont les sommets culminent à plus de
2500m nous font nous sentir tous petits...tandis que rive gauche, les reliefs plus doux mettent en valeur les forêts montagnardes.
Nous atteignons le col d'Ornon, et les paysages que nous découvrons nous rappellent le premier jour de ce long voyage... Le Grand
Pic de Belledonne nous reconnait il ? Et puisque nous gardons toujours le meilleur pour la fin, la toute dernière descente nous
laissera, à coup sûr, un souvenir indélébile dans notre vie de VTTiste ! Le Bourg d'Oisans est juste là, nous nous laissons glisser vers
nos véhicules... Nous nous quittons le coeur gros mais avec la plaisir d'avoir partagé de si bons moments ensemble, au milieu de ces
territoires d'exception.
Distance parcourue : env. 35 km / Dénivelée positive : 700 m.


on prend l'option resto à midi. Et donc départ à 7h45. Vu que le logis était dans un cul de sac, chemin inverse pour les 15 premier km, mais par un single boisé pour la moitié au lieu de la route, et puis le long du canal pour l'autre moitié. L'avantage, on redescend les 400 m de hier. A Entraigues, montée par le col d'Ornon, je choisis l'option route, + 6OO M par une montée régulière en 8km. Ensuite, descente, petite remontée, et plongeon sur le bourg d'oisan, notre terminus. On termine à 12H avec 46 km, + 818 et - 1354m.
Gros resto, gros adieu au groupe et retour à l'hôtel à Auris Station.

départ au gite


un dernier gros portage


Sommet du col d'Ornon, photo de groupe avant la plongée vers l'arrivée


Et alors que j'étais en train de souffrir, certains ont eu le temps d'écrire une petite chanson sur Claude François, sur "le lundi au soleil"


Et la vidéo faite sur le parking du bourg d'Oisans, avec les montagnes en arrières plan (une meilleure version va suivre)


la carte du parcours effectué



Retour à l'hôtel des deux premières nuits. Très gentil les patrons, car ont annulé la réservation prévue des deux nuits sans aucun frais, et reste donc une nuit pour me reposer. Une bonne bouteille, un bon génépi, un gros orage, et une bonne nuit.  Au matin, nouveau grand soleil, et donc go pour le bonus : la montée de l'Alpe d'Huez par la route "mythique" avec ses 21 virages. Que mercredi, et déjà bcp de monde qui attend le tour qui ne passe que samedi. 15.62 km, 1165 m de dénivelé, à l'aise en deux heures. La descente à 40 de moyenne en 22 minutes.  

Le km 0


au sommet


Pour résumer,
Un vrai voyage de 13 jours (sans femme et enfants)
Les chiffres au total : 514 km et   20545 M de dénivelé
Une ambiance du tonnerre, un groupe très soudé toujours prêt à s'aider l'un l'autre.
Un parcours superbe avec un max de VTT. Ca monte loooongtemps, 1 à 2 portages par jour, et descend technique. Idéal : en crapaud et poids vers l'avant, freinage 60% avant / 40% arrière > pas facile, surtout les cuisses qui encaissent, et les mauvais réflexes reviennent vite. Les chevilles encaissent quand même beaucoup sur ces sols très inégaux. A apprendre : les virages en épingle serré  
Une très bonne organisation, avec des logements variant du gites de montagnes jusqu'à l'hôtel, et un excellent guide
Assez à manger, matin, midi et soir, et ce qui ne m'a pas empêcher d'acheter quelques bonus (tarte au flan, bananes du marché, ...).
Gérer et encore gérer, dur, vraiment très dur. Très chaud, et manque de souffle du à l'altitude les premiers jours. Jour 6 et 9 terminé totalement épuisé, et ce n'est pas un vain mot. Boire et encore boire (min 6 litres sur le parcours), manger toute la journée, de la crème solaire 2 X par jour. Et les fesses, une bonne crème pour soulager. Gérer et encore gérer.  
Mon stéréo full 130 : quel confort, et cette selle télescopique quel plaisir

LE LIEN POUR TOUTES LES PHOTOS que j'ai faites? J'attends les photos des autres.

Bref, je repars dès que possible.  Déjà prévu les 4 jours de notre w-e en aout, les 2 jours de la transvolcanique en septembre, le beaujolais en octobre, ...

Voilà, j'espère avoir donné envie à certains et encore merci pour vos encouragements.

A+

JM


Dernière édition par Jean-Marie le Dim 26 Juil - 17:19, édité 6 fois
avatar
Jean-Marie

Messages : 1514
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 50
Localisation : Tubize

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 au 21/07/2015 le tour du massif des écrins en 10 jours

Message  Fred The Red le Sam 25 Juil - 15:39

Trop fort JM !
Il y a juste un truc qui ne m'étonne pas : que tu manges plus que les autres quand tu fais du vélo !

A demain ?

Fred.
avatar
Fred The Red

Messages : 1669
Date d'inscription : 24/01/2010
Age : 44
Localisation : Ecaussinnes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 au 21/07/2015 le tour du massif des écrins en 10 jours

Message  Admin le Dim 26 Juil - 17:52

bon j'ai fini le petit résumé et inséré les photos, et espère vous avoir mi l'eau à la bouche
JM

Admin
Admin

Messages : 146
Date d'inscription : 12/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://sportinn.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 au 21/07/2015 le tour du massif des écrins en 10 jours

Message  philippe nivelles le Dim 26 Juil - 18:42

Belle performance Jean-Marie félicitation 2
avatar
philippe nivelles

Messages : 304
Date d'inscription : 29/12/2009
Age : 60
Localisation : NIVELLES

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 au 21/07/2015 le tour du massif des écrins en 10 jours

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum